Comprendre le 6ème rapport du GIEC : ressources et points clés

Comprendre le 6ème rapport du GIEC : ressources et points clés

Vous en avez sûrement entendu parlé l’été dernier car il avait fait beaucoup de bruit : Le rapport du GIEC. Le second volet de ce 6ème rapport est paru en début de semaine, le 28 février.
Mais avez-vous retenu des choses ?
Vous avez le droit de répondre non ou pas grand chose… on est justement là pour y remédier 🙂


Ce rapport est le plus complet et précis qui n’ait jamais existé sur le changement climatique, il semble donc indispensable de le comprendre, de l’assimiler et de le diffuser. 

On a cherché à le lire, le comprendre et le simplifier pour vous… avant de se rendre compte que d’autres l’avaient déjà très bien réalisé 😅

Alors si, comme nous, vous êtes légèrement noyés par l’actualité, les informations et toutes ces publications, voici une petite explication de texte, assortie d’une liste des points à retenir 🤓

Le but ?
Comprendre le monde, les enjeux et impacts du changement climatique sur la Terre, sa Nature, ses Hommes et ses sociétés, et ouvrir les pistes d’adaptation et d’atténuation.

Qu’est ce que le GIEC ?

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC, ou IPCC en anglais) a été créé en 1988 en vue de « fournir des évaluations détaillées de l’état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur les changements climatiques, leurs causes, leurs répercussions potentielles et les stratégies de parade ».

Depuis, le GIEC a publié cinq rapports d’évaluation multivolumes, accessibles depuis l’onglet Publications sur leur site web. Il a entamé son sixième cycle d’évaluation.

Ces publications diffusent ainsi au monde entier une vision scientifique claire de l’état actuel des connaissances en matière de changements climatiques et de leur incidence potentielle sur l’environnement et la sphère socio-économique.

Que contiennent ces rapports?

Il y a différents types de rapport rédigés par le GIEC :

  • Le rapport d’évaluation complet (AR)
  • et le Rapport Spécial (SR) sur un thème spécifique. Nous aborderons ici principalement le rapport d’évaluation.

Ces rapports d’évaluation ont pour but de dresser un bilan mondial sur le climat afin de permettre aux pays d’évaluer les progrès accomplis ou non en vus de l’atteinte de l’objectif de contenir le réchauffement mondial en dessous de 2°C.

Et il faut les féliciter car la centaine de scientifiques travaille bénévolement sur le sujet depuis de nombreuses années et nous facilitent la vie en publiant plusieurs versions :

  • un rapport complet qui fait en moyenne 4000 pages ;
  • un résumé synthétique à l’intention des décideurs de 42 pages…comme ça plus d’excuses ;
  • et un résumé technique d’environ 160 pages.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter l’infographie « Comprendre le GIEC » (Kiosque des science CLPC 2019) dont voici un extrait :

28db7dcfb8ee72f97c11f73c9d18d9fa42f28860
LE PREMIER VOLET

Revenons sur les points clés du premier volet paru en août 2021.

Le 6ème rapport est en effet composé de 3 volets :

  • 1er volet, paru en août 2021 sur le changement climatique et son sytème ;
  • 2ème volet, paru en février 2022 sur les impacts, l’adaptation et l’urgence sur les sociétés ;
  • le 3ème volet, prévu pour avril 2022, parlera des solutions et leviers pour agir contre le changement climatique (on l’attend impatiemment!).

Ce premier volet, c’est donc 3949 pages rédigées par des scientifiques du monde entier, démontrant que l’état du monde est alarmant.
On s’en doutait un peu, mais là il y a les chiffres, les données, les graphiques, les mesures qui le prouvent !
Surtout, ce rapport est paru en plein moins d’août alors que les conséquences du changement climatique se faisaient connaitre dans le monde entier : incendies en Grèce et en France, inondations aux Etats-Unis, sécheresse en Asie…

Voici les points clés que nous avons sélectionnés (accrochez-vous) :

1. 100% du changement climatique est dû aux activités humaines, on s’en doutait également mais c’est l’une des premières fois que cela a été annoncé, prouvé et confirmé

2. Ces 10 dernières années ont été 1.1°C plus chaudes comparé à 1850-1900
le climat se réchauffe de plus en plus vite et de manière plus intense

3. Le niveau des mers aussi augmente de plus en plus rapidement, en 100 ans, il a augmenté autant que les trois derniers millénaires

4. D’après plusieurs scénarios d’émissions, le seuil de réchauffement mondial de +1,5°C sera prochainement dépassé

5. Les catastrophes naturelles (cyclones, mégafeux, inondations, etc.) sont liées aux activités humaines et seront de plus en plus courantes et combinées

On vous partage à ce sujet l’infographie très claire de Bon Pote : « Les 13 points clefs du nouveau rapport du GIEC« .99aaf4f557a798f2d108d1bd6d84aaaf77fbce8d

LE DEUXIÈME VOLET

Le GIEC a publié le 28 février 2022 son nouveau rapport « Impacts, adaptation et vulnérabilité ».

Cette deuxième publication s’intéresse cette fois-ci aux impacts, à l’adaptation et à la vulnérabilité des sociétés humaines et des écosystèmes au changement climatique. Ce volet répond à la question : « quelles sont les conséquences réelles du changement climatique ? »

En voici les documents (en anglais):

1️⃣  le résumé à l’intention des décideurs (SPM, 36 pages)

2️⃣  le résumé technique (TS, 96 pages)

3️⃣  le rapport complet (FR, 3675 pages)

Pour un résumé en français, on vous renvoie vers l’article de Bon Pote qui en reprend les points clés.

Bon Pote a également réalisé une infographie essentielle et pratique des 12 points clefs du second rapport du GIEC :

1934d52495d8f87a4a0f64b697096797fa4378f8

LES POINTS À RETENIR

On s’est intéressé aux différents articles et publications de vulgarisation pour vous sélectionner les points clés à retenir pour vous et votre entreprise.

Toutes les données et informations sont bien sûr importantes, mais pour vous permettre d’appliquer et retenir concrètement des éléments du rapport, nous avons retenu les 10 points suivants :

1. Le réchauffement climatique n’est pas un problème d’avenir mais un problème actuel : nous en sommes à +1,1°C par rapport à l’ère pré-industrielle ;

2. La moitié de la planète vit dans un environnement vulnérable au changement climatique ;

3. Des mesures fortes pour limiter le réchauffement climatique à +1,5° et pour s’adapter aux conséquences à venir sont plus que nécessaires, et le scénario à +2° longtemps évoqué serait déjà catastrophique ;

4. Les efforts sont insuffisants à ce jour et certains impacts liés au changement climatique sont déjà irréversibles ;

5. 127 risques majeurs sur notamment l’agriculture, la biodiversité et la santé ont été recensés dans toutes les régions ;

6. En agriculture : entre 1981 et 2010 il y a une estimation de perte de 9 à 10% de la production totale de céréales ;

7. Avec +3°C de plus, 29% des espèces terrestres seront menacées d’extinction et jusqu’à 14% des espèces terrestres si le réchauffement atteint +1,5°C ;

8. Santé : Le changement climatique impacte aussi la santé physique et mentale en développant les maladies de plus en plus mortelles ;

9. Pauvreté : Le nombre de personnes extrêmement pauvres et de déplacés climatiques va exploser : 143 millions de déplacés climatiques en plus d’ici 2050 ;

10. En France : D’ici 2100, 1 700 000 habitants français seront menacés par des inondations. Soit 2 fois plus qu’aujourd’hui. En 2100, dans le scénario d’émissions de gaz à effet de serre très fortes, le niveau de la mer pourrait s’élever d’un mètre.

Vous êtes toujours là ? 🙂

Nous espérons que ces informations vous permettrons de vous approprier le rapport du GIEC et ses données alarmantes et essentielles.

Il est temps d’agir et de faire sa part à son échelle. N’attendons pas le 3ème volet pour cela, des solutions existent déjà !

Tout est encore jouable et faisable à conditions de s’adapter et d’effectuer une réelle transformation dans nos sociétés.

À l’échelle individuelle, nous vous recommandons de réaliser le calcul de votre empreinte carbone individuelle grâce à l’outil Nos GEStes Climat de l’Ademe, cela vous prendra environ 20 minutes et vous proposera des solutions concrètes pour réduire votre impact.

Plusieurs pistes d’actions s’offrent aux entreprises : vous pouvez commencer par une réflexion sur votre impact social et environnemental en mettant en place une démarche RSE, des actions sur le numérique responsable, et même un bilan carbone.

Chez La Classe Verte, avec nos accompagnements, nos formations et le programme tout-en-un, nous sommes là pour vous y aider !

Nous avons également des partenaires en or pour le bilan carbone (GES) selon la méthode de l’Ademe, pour votre démarche numérique responsable, ou encore votre politique d’achats responsables.

Des questions, besoin de solution ou de formations ➡️ contactez-nous par mail contact@la-classe-verte.fr ou messagerie privée nous serions ravies de vous aider !

🙋🏻‍♀️ 🙋🏻‍♀️  Tiphaine et Marie-Lou.

Quelques ressources pour aller plus loin :

go to top